la suite d’une proposition de travail de Marie-Paule VANNIER, Maître de Conférences en Sciences de l’Éducation (70ème - CNU) CREN, Université de Nantes, EA 2661, membre comme moi-même de l’ARDECO (association pour la recherche sur le développement des compétences), j’ai le plaisir de vous inviter, si cela vous intéresse, à la constitution d’un groupe de recherche baptisé « RITUELS 974 ». Qu’en pensez-vous ? Merci et à bientôt.  Philippe Clauzard.

L’enjeu de cette recherche est identique à celui du groupe « Rituel 72 ».

Il est de « favoriser le développement des compétences professionnelles par la mutualisation des réponses qu’apportent les membres du collectif ». C’est une recherche collaborative qui correspond à une préoccupation concrète des professionnels confrontés à des élèves à besoins éducatifs particuliers ou à des élèves en difficultés d’apprentissage, dans le milieu réunionnais créolophone, lesquels à tous niveaux de la scolarité doivent construire une signification de leurs apprentissages. Quel sens derrière les activités scolaires ? Une signification pragmatique : devenir élève, préparer un examen ; une signification épistémique : construire des concepts ??

C’est au travers de la dimension rituelle des activités que nous appréhendons les gestes d’enseignement des professeurs et les gestes d’étude des élèves. Il s’agit par conséquent de recueillir des traces de l’activité scolaire des élèves et des traces de l’activité des professionnels engagés dans la recherche (transcriptions d’enregistrement audio et/ou vidéo) et de les soumettre à une analyse réflexive étayée par un « collectif pluricatégoriel » (praticiens et chercheurs en didactique, sociologie, psychologie).

L’idée est de constituer un groupe collaboratif entre chercheurs et praticiens, éventuellement 2 équipes, l’une dans le nord, l’autre dans le sud. Ce groupe « Rituels 974 » s’inscrit dans une perspective de recherche-formation avec le dispositif de « co-explicitation » mis en œuvre à Nantes et Angers par des chercheurs du CREN. Ce projet contribue au développement professionnel des praticiens engagés dans le collectif par leur activité réflexive sollicitée. Du point de vue de la recherche, il est visé une co-élaboration de savoirs professionnels pour la formation, dans une perspective de didactique professionnelle de l’enseignement dégageant des formes invariantes ou partagées et singulières au sujet dans l’animation du temps de rituel dans les classes de la maternelle au lycée. Ce projet est aussi porteur d’une dimension innovante pour des pratiques d’enseignement renouvelées en termes d’activités ritualisées en vue d’apprentissage et de réflexivité structurants, tout comme il est porteur de dimensions sociologiques, psychologiques, cognitives, didactiques, pédago- relationnelles, riches pour l’équipe de chercheurs en sciences de l’éducation et de la formation.

-        Rituels numériques

-        Rituels orthographiques

-        Rituels de situations problèmes mathématiques / grammaticales

-        Rituels langagiers (Quoi de neuf, mini débats « philo »…)

-        Rituels sur le mot du jour, la phase du jour, les conjugaisons …

-        Rituels sur les méthodologies de travail (secondaire), rituels de soutiens particuliers aux apprentissages, etc…

 

 

Pour la bibliographie : Hors-série REE n°8 de septembre 2015. Pour un renouveau des usages et des définitions des rituels à l’école sous la coordination de Maryvonne Merri et Marie- Paule Vannier. http://www.recherches-en-education.net/spip.php?article320